Skip to main navigation Skip to main navigation Aller au contenu principal Skip to breadcrumb Skip to footer
COMMERCANTS, ARTISANS, CONSOMMATEURS, ensemble, relevons des éco-défis !

Pourquoi valoriser les biodéchets et déchets alimentaires ?

La loi AGEC relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire impose, au plus tard le 31 décembre 2023, une obligation de tri à la source ou collecte sélective et valorisation des biodéchets.
Pourquoi valoriser les biodéchets et déchets alimentaires ?
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur LinkedIn
Partagez par Email
Imprimez
Lundi 12 avril 2021

L'impact des biodéchets sur l'environnement

La gestion actuelle des biodéchets (enfouissement et incinération avec les autres DIB*) impacte sous diverses formes l’environnement :

  • Une fois enfouis et tassés avec les autres déchets, les biodéchets se décomposent en un « jus » qui peut contenir des substances polluantes et toxiques issues de la macération avec les autres déchets (métaux, mercure…). Ils doivent donc être captés et traités en amont afin de ne pas polluer les sols et les eaux.
  • Lorsqu’ils sont stockés en décharge et tassés avec d’autres déchets, les biodéchets fermentent dans un milieu sans oxygène, et émettent du méthane dans l’atmosphère : ce gaz a un pouvoir de réchauffement global 25 fois supérieur à celui du CO2.
    D’après le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM), environ 7 % des émissions de méthane en France proviennent des centres de stockage de déchets.
  • Les biodéchets, composés de 60 à 90% d’eau, rendent le procédé d’incinération relativement inefficace et du coup énergivore : brûler de « l’eau » peut entraîner des variations de températures dans les fours de l’incinérateur, favorisant la formation de dioxines.

 

Pourquoi gérer ses biodéchets différemment ?

En France, notre poubelle DIB est composée à 30% de biodéchets « gaspillés » inutilement, alors qu’ils pourraient être utilisés pour produire un engrais naturel riche en nutriments (compostage, lombricompostage) et de l’énergie (procédé de méthanisation qui génère du biogaz qui peut être utilisé pour produire de la chaleur, de l’électricité ou bien comme carburant).

 

De plus, le développement d’alternatives locales de production d’énergies renouvelables et de traitement écologique des déchets organiques est facteur de création d’activités et d’emplois locaux ; il peut permettre par ailleurs de renforcer les liens entre les zones urbaines et le monde agricole.

 

Quelle obligation ?

Pour toutes ces raisons, la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire (dite loi AGEC) du 10 février 2020 a défini le 31 Décembre 2023 comme date-clé pour les biodéchets :


Article L. 541-21-1 du code de l’environnement, issu de la loi AGEC : "Au plus tard le 31 décembre 2023, cette obligation [de tri à la source / collecte sélective et valorisation des biodéchets] s'applique à tous les producteurs ou détenteurs de biodéchets, y compris aux collectivités territoriales dans le cadre du service public de gestion des déchets et aux établissements privés et publics qui génèrent des biodéchets."

 

Comment traiter ses biodéchets ?

Les professionnels ont face à eux (entre autres) deux possibilités de valorisation :

  • Gestion de proximité : compostage autonome en établissement ou partagé avec d’autres professionnels 
  • Collecte des biodéchets par un prestataire (mise en place éventuellement accompagnée par la collectivité)

 

Profitez des éco-défis

N’attendez pas 2023 et profitez de la démarche éco-défis pour être précurseur : le défi DECHETS 1-3 valorisation des biodéchets est éligible aux Chèques Transition Ecologique et Energétique de Bordeaux Métropole (par exemple, l’achat d’un composteur ou la facture de la première année d’enlèvement et coût de location des contenants d’un prestataire de collecte de biodéchets sont remboursés à moitié par les subventions).


De plus, de nombreuses entreprises et start-up se lancent dans la collecte de biodéchets : BICYCOMPOST, les DÉTRITIVORES, … choisissez l’offre qui vous convient !

 

contactez-nous

 

 


Plus d'infos :

Outil d’auto-diagnostic en ligne

 

Obligation de tri à la source des biodéchets : où en est le droit français ? Matinée technique biodéchets 8 octobre 2020

 

Biodéchets : focus sur les nouveautés en matière de collecte des biodéchets (projet d’ordonnance relative à la prévention et à la gestion des déchets)

 

Biodéchets : une généralisation sur les chapeaux de roues

 

Tri à la source et collecte séparée des biodéchets

 

Site dédiée à lutte contre le gaspillage alimentaire pour tous les métiers de bouche

 

Guide « Réduire le gaspillage alimentaire dans l’artisanat des métiers de bouche »

* DIB : Déchet Industriel Banal